Pratique

Améliorer sa position et son confort sur le vélo

By  | 

En dépit de l’attention apporter au choix de son vélo, il arrive parfois qu’à l’usage, le confort ne soit pas au rendez-vous. Pas de panique, en apportant quelques modifications à moindre coût on peut facilement améliorer sa position et son confort à vélo.

Choisir une bonne selle

Vous avez mal aux fesses à vélo ? Rien de grave si ce sont vos premières sorties avec votre nouvelle monture. Il faut le temps que la selle s’adapte à votre arrière-train et vice-versa, surtout avec les selles en cuir. En revanche, si cela perdure, c’est plus embêtant. Il faut songer à changer la selle. En effet, nous n’avons pas tous la même morphologie et la selle d’origine n’est sans doute pas faite pour vous. Plusieurs critères entrent en ligne de compte au moment du choix :

  • Le type de vélo et la position de pilotage. Plus on se tient droit, plus le poids du pilote repose sur la selle. Ce n’est pas un hasard si la firme italienne Selle Royal propose des selles adaptées aux différentes positions de pilotage : Relaxed pour ceux qui se tiennent droit, Moderate pour ceux qui ont une inclinaison de 60°, Athletic pour les plus sportifs adoptant une position vers l’avant.
  • Le genre : il existe des selles spécifiquement adaptées à la morphologie féminine.
  • Le rembourrage en gel, mousse avec des épaisseurs différenciées selon les points de pression.
  • La présence de suspension.

Il est également possible d’installer une housse en mousse ou en gel sur la selle existante. Cela apporte un peu plus du confort à vélo à moindre frais.

Selle Royal Lookin Relaxed
Avec son design spécifique, son rembourrage Royalgel et ses élastomères absorbants les chocs pour une répartition optimale de toutes les pressions, cette selle est idéale et confortable pour les trajets du quotidien sur un vélo à la position de pilotage bien droite.
Poids : 839 g – Prix : 69,90 €. www.selleroyal.com

Régler la hauteur et l’inclinaison de la selle pour améliorer sa position et son confort sur le vélo

Ce n’est pas parce qu’on circule en ville qu’on ne doit pas prêter une attention particulière au réglage de la hauteur et de l’inclinaison de la selle. Ces deux réglages permettent d’améliorer sa position et son confort sur le vélo tout en ayant une position de pédalage efficace.

  • Pour régler la hauteur de la selle, il suffit de s’asseoir sur la selle du vélo, en demandant à un tiers de maintenir le vélo, et de positionner une des deux pédales en bas. La jambe doit être très légèrement fléchie. Un mauvais réglage de la hauteur de selle peut entraîner des répercussions sur les muscles de la cuisse ou l’articulation du genou.
  • L’inclinaison de la selle constitue également un réglage important pour améliorer le confort et la position dur le vélo. Un bec de selle (partie avant) trop relevé engendre une trop forte pression sur le périnée. Une selle trop inclinée sur l’avant peut occasionner des douleurs cervicales. C’est pour éviter ce genre de désagrément, que nous vous conseillons de positionner sa selle à l’horizontale, à l’aide d’un niveau à bulle par exemple, avec une marge de 1° maximum vers le haut ou le bas.

Installer des poignées ergonomiques pou

Avec les pédales et la selle, les poignées constituent l’un des trois points de contact entre le cycliste et son vélo. Pour le confort, leur aspect ergonomique est déterminant. C’est pour cela que, sur un vélo urbain, nous vous recommandons le montage de poignées « papillon », élargies à leur extrémité. Elles permettent de bien reposer la paume en répartissant les points de pression, et ainsi de limiter les risques d’engourdissement tout en réduisant les tensions au niveau des poignets. Il existe différents matériaux pour les poignées : le caoutchouc offre une bonne prise en main surtout lorsqu’il est rainuré. Le liège est très agréable au toucher alors que le cuir est hyper respirant mais un peu plus glissant que les autres matériaux.

Ergon GC1 BioKork
Avec leur forme ergonomique, ces poignées, conçues pour les guidons incurvés, offrent un soutien parfait des mains. L’épaisseur variable de la poignée assure un confort maximal alors que la gomme offre un toucher agréable.
Poids : 230 g – Prix : 52,95 € – www.ergonbike.com

Rehausser son poste de pilotage

La position du guidon constitue un élément essentiel pour améliorer le confort sur le vélo. Trop bas, il peut déclencher des maux de dos et des tensions dans les bras qui sont trop tendus. Si le vélo est équipé d’une potence à plongeur, il est possible de relever le poste de pilotage sans changer de matériel. Attention toutefois de ne pas dépasser la hauteur maximale. Les potences réglables sans outils permettent de régler la hauteur et l’orientation du cintre très facilement. C’est idéal lorsque le vélo est utilisé par plusieurs personnes. Pour les vélos avec potence Aheadset, il faut bien souvent la remplacer par un modèle plus court et plus relevé. Bien sûr, cela dépend du type de vélo et de la position de pilotage voulue. C’est très personnel. Dans tous les cas, l’objectif est de pouvoir poser les mains naturellement sans casser les poignets et de rouler confortablement pendant plusieurs heures.

Potence Satori EZ-3

Dotée d’un mécanisme de réglage rapide de l’orientation et de la hauteur du guidon, cette potence en acier forgé permet un ajustement précis du poste de pilotage sans outil. Si vous n’êtes pas trop bricoleur, demandez à votre vélociste d’effectuer l’installation.
Poids : 509 g – Prix : 62,50 € – www.satoribike.com

Monter des pneus larges

Apparus au début du 20e siècle pour compenser les inégalités de la route, les premiers pneus « ballon » étaient lourds et difficiles à maîtriser pour les cyclistes. Aujourd’hui, ils reviennent en force depuis pour offrir une suspension pneumatique aux vélos qui manquent de mœlleux. Gonflé entre 2 et 2,5 bars, ce type de pneus améliore nettement le confort du vélo en faisant office de suspension. D’après le résultat d’études menées par Schwalbe en collaboration avec l’école supérieure de sport de Cologne, ils réduisent de 25% les vibrations perçues par la colonne vertébrale. Par ailleurs, du fait de leur déformation spécifique, ces pneus à large section roulent presque aussi facilement que des pneus étroits bien moins confortables.

Schwalbe Big Ben

Avec son gros volume, c’est un pneu qui apporte un maximum de confort tout en offrant stabilité et rendement. Le mélange de gomme Endurance Compound et la protection anti-crevaison RaceGuard, vous assurent de nombreux kilomètres de tranquillité. Il est disponible en 26, 27,5’’, 28 et 29 pouces en section de 2 ou 2.15. Il est idéal pour les VAE.
A partir de 30 € – www.schwalbe.com

Et pourquoi pas une tige de selle suspendue ?

Malheureusement, tous les vélos ne peuvent pas accueillir des pneus de type ballon. A défaut de pouvoir installer ce type de pneu, il est possible de monter une tige de selle suspendue ? Certains modèles filtrent une partie des vibrations et atténuent les chocs. Dès lors, on peut rouler sur des secteurs pavés sans crier grâce ! La tige de selle suspendue à parallélogramme déformable est probablement la plus efficace. Mais elle est aussi plus lourde et plus chère qu’une tige à élastomère.

By.Schulz G.2 LT

Si vous souffrez du dos, c’est la tige de selle incontournable. Alors oui, son prix est élevé mais elle offre un confort maximal en s’adaptant au poids du pilote. Son mécanisme à parallélogramme compense les chocs de manière impressionnante. Elle peut offrir un débattement jusqu’à 50 mm.
Poids : 640 g – Prix : 209,95 € – www.byschulz.com


6 Comments

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.