Accueil News Grenoble reçoit le Vélotour

Grenoble reçoit le Vélotour

Logo rose du Vélotour

Après dix années d’absence, le Vélotour fait son grand retour à Grenoble. Ainsi,le 1er octobre 2023, l’aire Grenobloise accueillera sa 4e édition du Vélotour, un événement cyclo-ludo-touristique devenu incontournable dans toute la France.

Un retour logique du Vélotour à Grenoble

Ce retour de l’événement dans l’aire Grenobloise est dû au soutien du Syndicat Mixte des mobilités de l’aire Grenobloise. Mais c’est aussi un juste retour des choses pour Grenoble. La ville est en effet classée première ville « pro vélo » de France selon la troisième édition du « Baromètre des villes cyclables » publiée en février 2022.

Découvrez des lieux inédits au cœur de Grenoble

A l’occasion de cette 4e édition grenobloise du Vélotour, des milliers de cyclistes vont donc partir à la (re)découverte de la ville à vélo. Au départ et à l’arrivée de l’Universite Grenoble-Alpes, ils pédaleront à la découverte des lieux mythiques de la ville. Pour l’occasion, le stade des Alpes et la salle de concert L’heure Bleue ont déjà accepté d’ouvrir leurs portes. Mais ce ne seront pas les seuls lieux insolites qui accueilleront les participants. Néanmoins, pour ménager le suspens, l’organisation attend la fin de l’été pour dévoiler les autres points de passage.

Des inscriptions à partir de 7,5 €

Pour participer à cette joyeuse déambulation cycliste dans les rues de Grenoble,la billetterie est d’ores et déjà ouverte. Ce ne sont pas moins de 3500 participants qui sont attendus par l’équipe organisatrice. Mais rassurez-vous, il n’y aura pas de bouchon. Les départs s’effectueront entre 8h et 12 h. Cela devrait laisser de l’espace…

Vélotour, 17 ans d’histoire

Pour rappel, le Vélotour est un événement festif à vélo créé à Dijon en 2006. Depuis sa création, la manifestation cyclable a séduit 400 000 participants et ouvert les portes de 750 lieux insolites. Cette année, il doit encore passer à Reims, Dijon, Saint-Emilion, Valencienne, Bordeaux, Grenoble et Tours.

Cycliste participant au Vélotour
Article précédentGBoost pour passer du musculaire à l’électrique
Article suivantUne boite de vitesses automatique pour MoBY