Accueil Nos essais Trek Allant+ 6

Trek Allant+ 6

Trek Allant+ 6 de profil devant un plan d'eau

Un vrai coup de cœur

Quand on travaille dans la presse vélo, les sollicitations ne manquent pas pour tester les dernières nouveautés. Il faut donc faire des choix et, autant vous le dire tout de suite, le Trek Allant+ 6 ne faisait pas parti de ma liste. C’est plus le hasard qui l’a mis sur ma route et croyez-moi, le hasard fait bien les choses. Ce vélo polyvalent est un vrai coup de cœur !

Prix : 3959 € – Poids : – Capacité : 545 Wh

  • On aime : Equipement complet, conduite dynamique, confort
  • On regrette : Poids, freinage avant un peu trop brusque, prix élevé

Nous sommes à la fin du mois de novembre 2023. L’année a déjà donné lieu à de nombreux tests vélos pour les différents numéros de City Ride. Pourtant, lorsqu’Édouard de l’agence Epic me propose de repartir avec le Trek Allant+ 6, je ne peux pas résister. Il faut dire qu’avec sa batterie externe posée sur le tube diagonal, il a un petit air rétro. En effet, ils ne sont plus très nombreux les VAE à proposer cette technologie. La plupart des vélos à assistance électrique proposés sur le marché possèdent des batteries intégrées dans le cadre. Et quand on a de la batterie externe, on est plutôt en présence d’un VAE d’entrée de gamme.

Trek Allant+ 6 né sous une bonne étoile

Et c’est là tout le paradoxe de ce vélo Trek Allant+ : il allie ce design légèrement désuet, pas vraiment beau, et la technologie de pointe. Mais finalement, c’est ce qui fait le charme de ce vélo et qui le rend éminemment sympathique. Mais rassurez-vous, ce ne sont pas là les seuls atouts de ce vélo conçu pour les trajets quotidiens, mais aussi les aventures sur des chemins de campagne. Les concepteurs, telles de bonnes fées penchées sur le berceau, ont tout mis en œuvre pour doter cet Allant+ 6, des accessoires indispensables pour rendre le quotidien à vélo agréable et sécurisé.

Batterie externe Bosch PowerPack du Trek Allant+ 6

Une batterie externe, désuet mais ô combien pratique à manipuler

De fait, le Trek Allant+ possède un cadre en aluminium bas, facile à enjamber. Pour les nombreux arrêts inhérents aux trajets urbains, c’est top. De plus, la finition est impeccable. Ça fait plaisir ! Notre version de test a une teinte vert foncé que personnellement, je trouve très élégante. Associée aux composants noirs, elle apporte une image haut de gamme au vélo. Néanmoins, je vous le concède, le positionnement de la batterie sur le tube diagonal, tel un bouton sur le nez, n’est pas du plus bel effet. En revanche, c’est on ne peut plus pratique pour la retirer au moment de la recharger. Et la simplicité, ça a du bon !

pneus Schwalbe équipant le Trek Allant+ 6

Équipement complet et qualitatif

Pour le confort de roulage, le Trek Allant+ 6 reçoit une fourche suspendue Suntour avec un débattement de 60 mm qui filtre parfaitement les aspérités. Et pour ajouter encore plus de douceur, les ingénieurs ont choisi de monter des pneus Schwalbe en section de 2.25’’. Bilan, le vélo déroule sans encombre sur les pavés parisiens. La direction reste stable. On n’a pas besoin de se battre pour conserver le contrôle du vélo. Naturellement, le vélo reçoit également de beaux garde-boue noirs en thermoplastique et non en aluminium comme on peut le croire au premier regard. Dommage cependant qu’ils ne soient pas agrémentés d’une bavette pour une protection optimale.

Tout ce qu’il faut pour le quotidien

Le Trek Allant se dote également d’un porte-bagage compatible MIK, d’une béquille solide et d’un éclairage vraiment efficace. Certains regretteront sans doute que celui-ci ne soit pas intégré. Moi personnellement ce n’est pas ce qui m’importe le plus. Ce que je note en revanche, c’est la puissance du phare avant qui éclaire vraiment la chaussée. Et croyez-moi, à Paris, on a tôt fait de se faire surprendre par un nid de poule. Alors pouvoir le voir en amont, j’apprécie !

Gros plan sur le moteur central Bosch qui équipe le Trek Allant+ 6

Motorisation, entre puissance et douceur

Côté motorisation, le Trek Allant+ 6 est équipé du bloc Performance Line CX développant jusqu’à 85 Nm de couple. Positionné au niveau du pédalier, ce moteur offre une assistance très agréable. Disponible en 4 modes, elle oscille entre puissance, réactivité et souplesse. Un combo gagnant qui assure non seulement un vrai plaisir de pédalage, mais aussi un maximum de sécurité. En effet, ce bloc-moteur autorise des relances franches et ça, à nos yeux, c’est un gage de sécurité. Ajoutez à cela une transmission Shimano Deore à 10 vitesses et vous disposez avec l’Allant+ 6 d’un vélo extrêmement polyvalent capable de se jouer de presque tous les reliefs avec efficacité.

Une bonne autonomie

Sur notre modèle de test, c’est une batterie de 545 Wh qui alimentait le vélo. Sachez néanmoins qu’il existe une option à 725 Wh en ajoutant 300 € au prix de base. Utile ? A vous de voir ! Sachez cependant qu’il est possible de parcourir très facilement jusqu’à 80 km en utilisant le mode Tour +. Cela montera sans peine à 100 km en mode éco. Pour des trajets quotidiens, cela semble largement suffisant. Et même si vous envisagez le vélotourisme avec ce vélo, cela permet de voir du pays en une journée ! Attention toutefois de ne pas vous aventurer dans des zones trop boueuses. Les pneus ne sont pas conçus pour cela. En revanche, ils sont réputés très résistants aux crevaisons et ça pour la liberté d’esprit, c’est important.

Les atouts de l’application eFlow

Toute  la configuration Bosch est bien entendu compatible avec l’application mobile eFlow. Celle-ci autorise toutes les sortes de personnalisations quant au niveau d’assistance. Mais elle donne aussi et surtout accès à la fonctionnalité eLock. Celle-ci permet, après mise à jour, de désactiver le fonctionnement du moteur lorsque vous vous éloignez avec votre téléphone mobile ou lorsque vous retirez l’écran de contrôle qui agît alors comme une clef. L’application permet également de bénéficier d’une alarme en cas de mouvement inopiné du vélo. Mais soyons bien clairs : aussi utiles que soient ces fonctionnalités, cela ne vous dispense pas d’accrocher le vélo avec un bon antivol en cas d’arrêt !

Poste de pilotage du Trek Allant+ 6

Une expérience terrain au top

Tout cela étant dit, passons maintenant à la phase terrain. Nous vous avons déjà dit que le vélo était vraiment très agréable grâce à sa fourche et à ses pneus. Ce que nous ne vous avons pas dit, c’est que la position de pilotage est elle aussi incroyable. Comme sur tout bon vélo de ville, elle est assez droite. Néanmoins, grâce au léger retour du cintre vers l’intérieur, elle reste très dynamique et offre une très bonne maniabilité. Nous ne sommes donc pas en présence d’un vélo « plan-plan » mais bien d’un modèle au guidon duquel on ressent un vrai plaisir de conduite. Bien joué pour un vélo classé en catégorie ville par la marque !

Gros plan sur la selle BOntrager du Trek Allant+ 6

Une assise digne de ce nom

Quand on parle terrain, on doit également parler de l’assise. Et franchement, là encore, chez Trek, on a su trouver le bon compromis entre la sportivité et le confort. On peut ainsi facilement se mouvoir sur la selle en fonction de la topographie du parcours sans pour autant avoir la danse de Saint Guy faute en raison d’un mal-être. Pour une fois, pas besoin de changer la selle après l’achat. C’est toujours cela d’économisé.

Frein à disque avant du Trek Allant+ 6

Un freinage efficace

Ce bien-être ressenti au guidon du Trek Allant+ 6 incite tout naturellement à appuyer toujours un peu plus fort sur les pédales. On le fait d’autant plus sereinement que l’on sait pouvoir compter sur l’efficacité des freins à disque hydraulique Shimano MT420. On veillera cependant à bien doser le frein avant particulièrement puissant. Il faut être précis sur la pression exercée sur le levier. Mais rassurez-vous : la fourche avant permet de compenser un freinage trop brutal, évitant par là même un beau soleil. Mais cela reste néanmoins une caractéristique à bien prendre en compte !

Verdict

Comme vous pouvez le constater, le Trek Allant+ 6 en dépit d’un design un peu désuet, a tout d’un grand tant au niveau des équipements que du comportement. On prend beaucoup de plaisir à son guidon et on se sent en sécurité. Que demander de plus ? Une petite baisse de prix en 2024… 

  • On aime : Equipement complet, conduite dynamique, confort
  • On regrette : Poids, freinage avant un peu trop brusque, prix élevé

Caractéristiques

  • Cadre : aluminium
  • Fourche : SR Suntour Mobie 34, 60 mm
  • Freins : Disques hydrauliques Shimano MT 420, 180 mm
  • Transmission : Shimano Deore, 10 vitesses, gâchette
  • Pneus : Schwalbe G-One Allround 27.5‘‘x2.25‘‘
  • Selle : Bontrager Commuter Comp
  • Eclairage : Blueline50, Spanninga Solo
  • Moteur : Bosch Performance line CX
  • Batterie : Bosch PowerPack 545, 36 V/ 15,1 Ah
  • Autonomie : 100 km
  • Temps de charge : 4 heures
Article précédentTern HSD P10
Article suivantGiant meilleure enseigne cycles