Nos essais

Essai Greyp T5 : Polyvalence et technologie

By  | 

Méconnue en France la société Croate Greyp propose des VAE haut de gamme. Voici donc le test du Greyp T 5.2, un vélo polyvalent pour la ville et la campagne, bourré de technologie.

Prix : 5499 €/Poids : 26,8 kg/Batterie : 700 Wh

Greyp est une société croate qui a bâti sa réputation sur la qualité de ses vélos mais aussi l’utilisation très poussée de la connectivité pour profiter pleinement de toutes les caractéristiques des vélos. C’est sans doute ce qui a séduit la société Porsche qui, dès 2018, soit deux ans après la création de la marque, prenait 10% des parts, en engagement dans le monde de l’ebike dernièrement renforcé avec le rachat complet de Greyp par Porsche. Un engagement financier qui va permettre à la marque croate de poursuivre ses recherches et développement.

Le Greyp T5 est un vélo à assistance électrique qui se sent aussi à l’aise en ville que sur les chemins de campagne

Un e-Suv pour la ville et la campagne

Cette petite présentation effectuée, parlons maintenant du T5, un vélo de trekking qui reprend les codes du VTT au niveau de la géométrie et des équipements avec la présence d’une fourche suspendue RockShox e-MTB avec chambre à air, ainsi que les codes de l’urbain avec l’installation de garde-boues, porte-bagages, béquille et éclairages. Nous sommes donc là clairement en présence d’un e-SUV, parfait pour la ville mais aussi pour les chemins de campagne. Cela sera d’autant plus facile de se lancer dans un peu de tout-terrain que le moteur, compact, est haut perché, ce qui offre une belle garde au sol.

Batterie haute capacité

Sur le plan esthétique, le Greyp T5.2 possède une batterie semi intégrée, qui n’est pas trop imposante en dépit de sa capacité de 700 Wh. Un véritable savoir-faire qui fait la différence avec ses concurrents qui ne sont pas aujourd’hui capables de proposer autant d’autonomie dans si peu de place.

Le T5 fait son cinéma

Mais ce qui contribue à l’originalité de ce vélo c’est la présence de caméras sur l’avant et l’arrière ainsi que la connectivité illimitée grâce à une e-Sim intégrée. Cela donne accès à des fonctions comme la navigation, le calcul d’autonomie de la batterie en fonction du terrain, le verrouillage à distance du vélo, voire même l’activation du coupe-circuit. Les caméras permettent quant à elles, de filmer l’itinéraire alors qu’un bouton spécifique situé sur le commodo, autorise l’enregistrement, sur le téléphone, de 30 secondes de vidéo, idéal en cas de situation litigieuse.
Naturellement, tout cela impose d’installer sur le téléphone, l’application dédiée. Pour permettre l’usage du téléphone sur des trajets longue durée, le vélo dispose d’une prise USB pour le recharger.

Une commande peu pratique

En revanche, nous ne sommes vraiment pas fans du commodo situé sur la gauche du guidon. Il est gros, peu esthétique et difficilement utilisable avec des gants. La palme de l’incommodité revient sans aucun doute au bouton on/off.

Une assistance très efficace mais plus bruyante que la moyenne

A l’usage, le vélo est très plaisant à piloter. Certes, il faut apprécier la position sportive portée sur l’avant et l’écartement important des bras dû à la largeur du guidon (rassurez-vous il se coupe). Le vélo se révèle très stable mais aussi très maniable, facile à pousser d’un côté puis de l’autre en fonction de l’itinéraire. Les roues de 29 pouces montées avec des pneus en section de 2.25 contribuent avec la fourche, au confort de roulage. Un bon point pour un vélo qui se destine également à des sorties au long cours. La batterie vous offrira d’ailleurs une autonomie moyenne de 100 km, de quoi découvrir du pays !

Trouver la bonne cadence

Concernant le fonctionnement de l’assistance, nous avons été séduits par sa puissance, assurant des démarrages efficaces. Dans la circulation c’est rassurant et cela permet également de venir à bout de longues ascensions sans se mettre dans le rouge. Néanmoins, elle suppose de trouver la bonne cadence de pédalage en fonction de chaque rapport pour se montrer agréable et fluide. Si tel n’est pas le cas, on ressent pas mal d’à-coups. Mais en l’utilisant régulièrement, c’est un défaut que l’on parvient à parer. En revanche, on ne pourra rien faire contre le ronronnement lancinant du moteur. Heureusement (ou pas), en ville, les bruits environnants le couvrent.

  • On aime : l’efficacité du freinage • Le confort et la polyvalence • La qualité de la batterie/motorisation
  • On regrette : le design de la commande de contrôle

Caractéristiques

  • Cadre : aluminium 6066
  • Fourche : RockShox 35 Gold RL 29, 100 mm
  • Freins : Formula Cura, ø203/180 mm
  • Transmission : Sram GX Eagle, 12 vitesses
  • Selle : Selle Royal Essenza+
  • Pneus : Schwalbe G-One Allround 39×2.25
  • Eclairage : Busch&Müller Ebike IO-XS, Busch&Müller Toplight Line K
  • Moteur : MPF 6.0
  • Batterie : Greyp, 36 V/19,4 Ah
  • Autonomie : 100 km
  • Temps de charge : 5 heures
  • www.greyp.com
Partagez

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *