Accueil Nos essais Cannondale Tesoro Neo X2 Step Thru

Cannondale Tesoro Neo X2 Step Thru

profil du Cannondale Tesoro Neo X2

Bien sous tous rapports

Anciennement appelée VTC, la catégorie de SUV se développe de plus en plus au sein des gammes de fabricants. Ces vélos présentent l’avantage d’être aussi à l’aise sur le bitume que sur les sentiers. Nous avons profité de l’été pour vérifier ces dires au guidon du Cannondale Tesoro Neo X2.

Prix : 3 999 € – Poids : 24,7 kg – Capacité : 625 Wh

ON AIME : La puissance de l’éclairage rassurante dans le brouillard • La stabilité • L’autonomie
ON REGRETTE : La béquille trop courte • La selle à changer

La famille Tesoro, chez Cannondale, vous connaissez. Elle est présente au sein de la marque depuis plusieurs années déjà. Elle subit régulièrement un restylage pour lui permettre de rester dans l’air du temps. Et cette dernière version nous le prouve. Bien ancrée dans la ville à ses débuts, elle a pris progressivement la clé des champs. Cette version 2023 en est la plus parfaite illustration.

Cannondale Tesoro Neo X2 équipé comme un baroudeur

Il suffit d’observer ses pneus conçus pour apporter une bonne adhérence aussi bien sur surface lisse ou terreuse. Idem avec la grosse fourche au débattement de 63 mm permettant d’aborder avec sérénité les surfaces accidentées. Et pour permettre au cycliste d’explorer toujours plus de pays, il est équipé d’une grosse batterie de 625 Wh offrant une autonomie de 140 km maximum. Alors oui, dans sa version 2023, le Tesoro Neo X2 a clairement des allures de baroudeur.

Mais toujours très urbain

Mais ce Cannondale Tesoro Neo X2 aux lignes assez massives ne délaisse pas pour autant la ville, bien au contraire. Son équipement est pensé pour faciliter les déplacements du quotidien. Il dispose ainsi d’un éclairage efficace et puissant. Les automobilistes ne peuvent plus dire qu’ils ne vous ont pas vu. De son côté, le porte-bagages compatible Racktime permet de fixer facilement des sacoches pour la randonnée ou se rendre au bureau mais aussi un siège enfant. Il peut supporter jusqu’à 25 kilos. Les grandes roues de 29” offrent quant à elles un roulage confortable tout en favorisant le passage des obstacles.

Un peu pataud sur les démarrages le Cannondale Tesoro Neo X2

En revanche, reconnaissons-le, elles procurent aussi une certaine inertie au Tesoro Neo X2. Dans les faits, les démarrages et les relances peuvent être poussifs si vous restez en mode Eco. Pour ne pas rester scotché, mieux vaut choisir le bon rapport et le bon mode d’assistance offert par le moteur Bosch Performance Line.

Attention à la béquille !

En revanche, lorsqu’il est lancé et que la route est relativement plate, le Cannondale Tesoro Neo X2 roule très bien. On peut alors couper l’assistance ou la mettre au minimum sans pour autant sentir le poids du vélo dans ses jambes. Si le vélo doit être chargé, il est essentiel de bien répartir la charge, mais plus encore de changer de béquille. Celle présente sur notre modèle de test est bien trop courte, même réglée au maximum de sa longueur. Stationné, le Cannondale Tesoro Neo X2 penche dangereusement. Et si on le charge de manière anarchique, il risque clairement de basculer. C’est dommage et très énervant !

Une position de pédalage efficace mais pas extrême

Une fois au guidon, le cycliste peut suivre toutes les données de sa sortie sur le grand écran Intuvia Bosch. Mais il est également possible de remplacer ce dernier en connectant son smartphone au vélo via l’application eBikeFlow. Un système d’accroche SP Connect est intégré à la potence. Au niveau de la position, c’est un mixte entre droiture et sportivité. On gagne ainsi en efficacité de pédalage sans avoir la tête dans le guidon.

Changez la selle et tout ira bien

Que ce soit en milieu urbain ou lors d’une randonnée, c’est agréable. En revanche, ce qui ne l’est pas du tout, c’est la selle. Elle est dure et on vous conseille vivement de la changer. Hormis cette petite réserve, nous avons pris beaucoup de plaisir à son guidon qui, malgré son poids, se révèle assez maniable. Le bras de levier important apporté par la largeur du vélo n’y est pas étranger. Et après 300 km parcourus en une semaine, nous aurions pu facilement repartir pour un tour.

S’adapte à tous les terrains

Pour avancer efficacement, on peut également compter sur une transmission Shimano Deore à 10 vitesses. Les rapports sont bien étagés, ce qui permet d’affronter à peu près toutes les difficultés. Sur les routes de la Manche ou au cœur des dunes de Biville, le Tesoro Neo X2 passe bien. On le sent dans son élément sur les deux types de terrain. Lorsque la route descend, on peut compter sur l’efficacité des freins à disque Shimano. Ils sont précis et répondent aux attentes du cycliste, qu’il s’agisse de ralentir le vélo ou de l’arrêter rapidement.

Rigide mais pas trop

On a beaucoup apprécié également le comportement du vélo en descente, même chargé. La rigidité du cadre est telle que le vélo reste droit avec une direction ferme. On est en totale confiance. Et dans les virages, on peut compter sur l’adhérence des pneus. On roule sans la moindre appréhension, sûr que le vélo va rester dans sa trajectoire. On est en confiance et on profite pleinement de son trajet.

Avis de la rédac’

ON AIME : La puissance de l’éclairage rassurante dans le brouillard • La stabilité • L’autonomie
ON REGRETTE : La béquille trop courte • La selle à changer

Caractéristiques

  • Cadre : aluminium
  • Fourche : SR Suntour Mobie A32
  • Transmission : Shimano Deore
  • Freins : disques hydrauliques
  • Shimano MT 401, ø180 mm
  • Selle : Selle Royal Vivo
  • Eclairage : AXA CL 35 ; AXA Blueline
  • Pneus : Continental RaceKing 29×2.2’’
  • Moteur : Bosch Performance Line
  • Batterie : Bosch Powertube 625, 36 V/17,3 Ah
  • Autonomie : 140 km
  • Temps de charge : 4 heures
  • Distributeur : www.cannondale.com
Article précédentBrumaire Cycles
Article suivantZoov étoffe son offre de location de VAE à Paris-Saclay