Accueil News Angell Mobility revient avec Mini

Angell Mobility revient avec Mini

Velo Mini E-Bike1 présenté de profil avec nouvelle Mini électrique

Angell Mobility, précédemment Angell Bike n’a pas eu une vie facile depuis son lancement en 2019. Après une introduction en fanfare liée à la personnalité de son fondateur Marc Simoncini, les déconvenues ont vite fait de doucher l’enthousiasme. Problème de fiabilité, manque d’équipement de base, confort spartiate, Covid… n’ont pas joué en faveur de la marque.

Angell Mobility s’associe avec Mini

En 2022, l’entrepreneur revient pour proposer une nouvelle mouture de son vélo. Ce « Cruiser » fait la part belle au confort. Il joue également la carte de l’équipement et du Made in France avec un cadre collé et un assemblage dans l’usine SEB. Mais le marché est exigent et il faut investir. John Mollanger, COO depuis 2022 de la société Angell Bike, rebaptisée en 2023 Angell Mobility, un rapprochement avec BMW Group via Mini. Les deux groupes vont travailler ensemble pendant une année pour donner naissance à un nouveau VAE, le Mini E-Bike 1.

Une association pleine de sens

Aussi surprenante qu’elle paraisse, cette association tombe pourtant sous le sens. Elle vise à combiner l’expertise d’Angell Mobility en matière de mobilité électrique avec celle de Mini dans le secteur automobile pour créer des vélos électriques innovants et connectés. « Chez Mini, nous proposons des véhicules électriques depuis 2019 » notifie Guillaume de Sazilly, directeur Mini France. « Et aujourd’hui, 20% de nos clients repartent avec un véhicule 100% électrique. Notre association avec Angell Mobility trouve donc tout son sens. Elle nous permet de proposer une gamme complète de véhicule pour une mobilité décarbonée.« 

Un vélo qualitatif

Avec ce partenariat Angell Mobility entend faire oublier tous les problèmes de fiabilité rencontrés par les premiers modèles de la marque. « Nous avons réalisé un gros travail en matière de fiabilité de la partie électronique« , insiste John Mollanger. Toute la partie électronique du vélo a été revue avec, à la clé, un gain de performance. La batterie reçoit de nouvelles cellules et voit son autonomie augmentée. Et bien sûr, le vélo est connecté. Une application dédiée permet d’enregistrer les déplacements, de régler les aides à la conduite et les préférences d’adresse, mais aussi de localiser, suivre et trouver le vélo à tout instants.

Un vélo qui a du style

Concernant le design, ce vélo ressemble comme deux gouttes d’eau à ses prédécesseurs. Néanmoins, pour gagner en perception de qualité, il reçoit dorénavant une peinture poudre bi ton. Le choix des couleurs de ce modèle, décliné en deux formes de cadre, n’a pas été choisi au hasard. Elles reprennent celles des nouveaux modèles Mini tout juste présentés. Il en va de même pour le côté graphique. Pas de doute, il y a une volonté d’unité au sein de la gamme mobilité.

Plus de cadre nu

Les premiers vélos Angell Bike étaient on ne peu plus dépouillés. Le consommateur devait donc débourser plusieurs dizaines d’euros supplémentaires pour installer des garde-boue, un porte-bagage. Aujourd’hui, le Mini E-Bike 1 bénéficie d’un équipement complet avec garde-boue moulé par injection, un carter de chaîne, mais aussi un ensemble selle et poignée Brooks. Ce petit clin d’œil aux origines britanniques de Mini joue aussi un rôle non négligeable sur la perception qualitative du Mini E-Bike 1.

Où, quand et à quel prix ?

Le Mini E-bike est disponible en pré commande sur le site ouvert le 19 septembre, mais aussi chez des concessionnaires Mini sélectionnés. Le consommateur peut choisir entre deux cadres : S avec un cadre bas et M avec un tube supérieur. Chaque vélo, disponible en deux coloris ne sera produit qu’en 1959 exemplaires. « Pour la sortie du premier vélo né de notre collaboration, nous voulions marquer le coup, être dans l’exception, le premium » explique John Mollanger. Et si vous vous interrogez sur ce nombre d’édition limitée, sachez qu’il correspond à l’année de naissance de la firme Mini. Pour le prix, comptez 3490 €, garantie de deux ans et politique de remplacement Angell BAck en cas de vol.

Article précédentFlyer Bikes licencie
Article suivantUn Momentum Pak Yak E+ à gagner avec Giant