News

Wayscral Hybrid by Michelin : Simplicité 2.0

By  | 

Wayscral, Michelin et Norauto ont présenté le premier vélo à assistance électrique dont la batterie et le moteur sont amovibles rapidement. Une conception simple et un usage facile qui rappellera à certains le galet du Solex !

Wayscral s’est donc associé à Michelin et Norauto pour présenter son dernier né, l’Hybrid. Michelin a développé spécialement un pneu dont le flanc est équipé d’un crantage qui permet au système à galet cranté de venir entraîner la roue. Ce système est logé dans le porte bagage arrière et tient en un seul bloc : batterie, électronique et système d’entraînement. On peut le sortir de son logement facilement via une clef et ainsi transformer le vélo en un modèle classique. Le réseau Norauto & Boulanger  se chargent quant à eux de la distribution des deux modèles.( homme et universel)

L’avantage du poids et la facilité de permuter

L’avantage premier de ce concept, c’est le poids : 3100 gr précisément sur la balance, ce qui permet d’obtenir un vélo dont le poids total n’excède pas 18kg. Ensuite, selon les besoins, on peut passer d’un modèle à assistance électrique ou pas par un simple rétropédalage ou en retirant tout le bloc. Un bon point également pour lutter contre les indélicats qui seraient tentés de vous l’emprunter. Pour activer ou désactiver le système, il suffit de pédaler en arrière (une rotation suffit) : simple et efficace, le galet pivote et laisse la roue libre de tout frottement.

Léger avec ses 3 kilos, le bloc batterie et moteur s’emporte facilement

Côté technique, on trouve un moteur Brushless avec 30Nm de couple, bien suffisant pour un usage urbain et une batterie de 250W à cellules Panasonic qui vous donne environ 50km d’autonomie. Vous avez également l’application Michelin qui permet de modifier votre niveau d’assistance, puisque qu’aucun écran n’est présent sur le guidon et cette dernière vous donne aussi accès à vos temps de parcours, autonomie, vitesse, trajet… Le Wayscral Hybrid powered by Michelin, c’est la combinaison de plusieurs bonnes idées, de 3 ans de recherche et pas moins de 9 brevets pour aboutir à un vélo polyvalent et simple à l’usage : un compagnon urbain voire extra urbain, proposé à moins de 1000€.

Source : Publi-communiqué

Partagez