Nos essais

Velo de Ville CEB 900

By  | 

Le citadin par excellence

Marque allemande à forte consonance française, Vélo de Ville propose une gamme très large de vélos adaptés aussi bien à la mobilité quotidienne qu’à l’évasion lors de week-ends ou de vacances à vélo. Issu de la gamme City Premium, le CEB 900 est un vélo idéal pour les trajets du quotidien effectués avec aisance, style et confort.

3499 € | 28,10 kg | 500 Wh

Cela fait 50 ans que la société allemande Vélo de Ville propose des vélos conçus et montés dans leur entreprise AT Zweirad située à Altenberge de l’autre côté du Rhin. Depuis leurs débuts, les responsables s’engagent à proposer des produits de haute qualité. Issu de la gamme City Premium, le CEB 900 ne déroge pas à cette ligne de conduite et cela se voit au premier regard. Certes, si le dessin du cadre aux lignes classiques ne provoque pas de réel coup de cœur, on est immédiatement séduit par la qualité de finition du cadre et de la peinture. Les soudures sont polies, les entrées des câbles dans le cadre sont propres… c’est du beau travail. Si nous devions absolument trouver à y redire, on s’interrogerait sur la qualité du cache de la prise de charge située en bas du tube de selle qui, à force de manipulations, risque de s’abîmer voire d’être perdu puisqu’il n’est pas fixé au cadre mais juste clippé ! Au niveau de la partie électrique, les concepteurs ont opté pour l’intégration de la batterie Bosch de 500 Wh dans le tube oblique du cadre. Pour en faciliter l’extraction, celle-ci se dote d’une poignée. L’idéal pour la transporter également ! Pour la remettre en place, il faut actionner une petite gâchette située sur la batterie et cachée sous une languette en caoutchouc. Attention de ne pas s’y coincer le doigt, ça peut faire mal !

Un confort de pilotage impressionnant

Pour la motorisation, on trouve ici, un moteur pédalier Bosch Active Plus délivrant un couple de 50 Nm. L’ensemble est commandé par la console Intuvia, amovible, un plus non négligeable pour lutter contre le vol, le vélo ne pouvant fonctionner sans la console. En matière d’équipement, le CEB 900 propose, de base, de nombreux atouts avec des freins hydraulique Magura HS11, vraiment très rassurants en toutes circonstances, une fourche RST Verse qui, associée à la tige de selle suspendue et à l’assise Selle Royal Loire avec gel, assure un confort vraiment impressionnant. L’éclairage, B&M, fonctionnant sur la batterie, assure une bonne visibilité, même en plein jour. Quant aux pneus Schwalbe Marathon, avec flancs réfléchissants, ils assurent un bon rendement de roulage. Il n’y a pas de déperdition de puissance entre la force exercée sur les pédales et la propulsion à la roue arrière. C’est très agréable ! Seule la transmission de notre vélo de test est en option. Il s’agit du Nuvinci 380. Dans la version de base (à 3099 €), il reçoit un Shimano Nexus 7 vitesses. Le Nuvinci est très facile à utiliser. Néanmoins, nous avons été un peu déçus par le ratio des vitesses : on mouline rapidement sur le plat et, a fortiori, en descente faute d’avoir un plateau à l’avant adapté à ce moyeu. Néanmoins, une fois en selle, la position de pilotage est parfaite pour une circulation en ville. On apprécie également grandement les poignées ergonomiques sur lesquelles reposent tout naturellement les mains sans occasionner de gène au niveau des poignets.

On aime : Passage propre des câbles dans le compartiment batterie • Les pédales antidérapantes • Nombreuses options disponibles

On regrette : Le développement trop long de la transmission

 

 

 

 

 

Fiche technique : Cadre : aluminium 7005 – Fourche : RST Verse – Freins : Magura hydraulique HS 11 – Transmission : Nuvinci N380 – Pneus : Schwalbe Marathon 28×1.75 – Eclairage : av. B&M AVY 40 lux ; ar. B&M Toplight 2C – Motorisation : Bosch Active Plus – Batterie : Lithium Ion, 500 Wh – Autonomie : 55 km – Temps de charge : 3 à 4 h

www.velo-de-ville.fr

Partagez