News

Trek District+, la simplicité avant tout

By  | 

Comme de très nombreux fabricants de vélos, la société américaine Trek a déjà dévoilé une grosse partie de sa gamme de VAE 2020. Parmi les nouveautés majeures de la gamme, voici le District+, un vélo conçu pour simplifier le quotidien.

Ce qui caractérise ce vélo, c’est d’abord la fluidité des lignes du cadre. Ici, point de tube inférieur surdimensionné pour intégrer la batterie. On reste sur des basiques avec une batterie, de 300, 400 ou 500 Wh, positionnée sur le porte-bagages pour le District+ 1 ou sur le tube inférieur sur les District+ 2, une version capable de porter de lourdes charges. Le cadre, en aluminium, existe en version femme, mixte et homme. Dans tous les cas, la position de pilotage se veut assez droite pour le confort et une meilleure préhension de l’environnement.

Côté équipement, tout est mis en œuvre sur ce vélo pour simplifier la vie du cycliste. Il requiert très peu d’entretien grâce, entre autres, à l’intégration des vitesses dans le moyeu (7) et la présence d’un carter de chaine qui évite de tâcher le bas de son pantalon. Il est également équipé de freins à disque, toujours très sécurisants quelle que soit la météo, et d’une fourche rigide en aluminium. Toute la câblerie passe à l’intérieur du cadre afin d’être protégée des dégâts et des éléments. Quant aux pneus, de Schwalbe Big Apple, ils bénéficient d’un protection anti-crevaison qui permettra au cycliste de rouler l’esprit léger.

Pour la partie électrique, Trek a fait le choix de la sérénité avec le moteur Bosch Active Line ou line plus, délivrant jusqu’à 40 Nm. De quoi franchir bien des difficultés au quotidien sans jamais se prendre la tête. On vous le dit, ce vélo a tout pour séduire les citadins exigeants qui veulent un vélo électrique de qualité sans pour autant se ruiner. En effet, le prix de vente de ce vélo est compris entre 1999 et 2399 € dans la version District+ 1 et entre 2299 et 2699 € dans la version District + 2.

Partagez