Accueil News Le vélo électrique attire de plus en plus de français

Le vélo électrique attire de plus en plus de français

Selon un sondage réalisé par OpinionWay pour le compte de Futurosoft, filiale du groupe DL Software et leader des logiciels pour les concessions 2 roues, 30% des futurs acheteurs de vélo souhaitent passer à l’électrique.

La Covid-19 favorise le développement du vélo

La crise sanitaire aura eu un réel impact sur les moyens de locomotion des Français. En effet, il semblerait qu’un bon nombre d’entre eux soit ​disposés à acheter un vélo électrique (7%).​ Le vélo classique semble lui aussi susciter un intérêt certains puisque c’est pas moins de ​5% des Français qui envisage d’en acquérir un. Au global, et malgré l’investissement coûteux que cela implique, les chiffres révèlent que ​30% des futurs acheteurs de vélo souhaitent passer à l’électrique.

Un nouveau vélo pour une nouvelle vie post-confinement

Et cet achat, les Français comptent bel et bien l’amortir : ​46% des Français envisagent d’utiliser leurs vélos pour effectuer leur déplacements professionnels. Pour 18% d’entre eux, c’est pour éviter les transports en commun que le vélo est privilégié. La crise sanitaire aura eu du bon, notamment si l’on fait le point sur les bénéfices directs de la pratique du vélo sur la condition physique des Français.

Les chiffres révèlent que ​8 futurs acheteurs sur 10 concrétiseront leur achat avant la fin de l’année. Pour 1 Français sur 4, c’est même dans le mois en cours – déconfinement oblige – que l’acte d’achat se réalisera. Parmi les futurs acheteurs,  27% feront le choix d’un vélo classique alors que 26% d’entre eux porteront plutôt leur choix vers un vélo électrique.

Il apparaît par ailleurs que le français sont prêts à dépenser en moyenne ​441€ pour un vélo classique contre ​1022€ pour un vélo électrique !

En conclusion, les grands enseignements de l’étude

  • Cet été les Français seront ​plus nombreux à acheter un vélo électrique (V.A.E) qu’un vélo classique.
  • Le contexte sanitaire va avoir un impact fort sur l’usage du vélo, notamment pour les t​rajets professionnels.
  • Malgré les incertitudes économiques liées à l’épidémie de coronavirus, les Français comptent attribuer un budget conséquent ​à leur achat de vélo.
Article précédentCowboy, opus n°3
Article suivantYuvy, un vélo électrique biplace