News

Toulouse, une 5e ville pour Indigo Weel

By  | 

Après Metz, Tours, Bordeaux et Lyon, Toulouse est la 5ème ville de France à bénéficier des vélo en Libre Service de la société Indigo Weel.

INDIGO weel, seul acteur français à proposer un système de vélos en libre-service sans station, a déjà séduit de nombreux utilisateurs à Metz, Tours, Bordeaux et Lyon. En cinq mois, 45 000 téléchargements de l’application ont été enregistrés pour plus de 20 000 utilisateurs réguliers. Un bilan des plus honnêtes quand on sait qu’il n’y a que 3 400 vélos en circulation ! Fort de ce succès, INDIGO weel arrive aujourd’hui dans les rues de Toulouse avec une flotte de 1090 vélos qui sera déployée sur les 15 prochains jours.

Une nouvelle offre de mobilité écologique pour les Toulousains

Dans le cadre de sa politique en faveur des modes de déplacements doux, Toulouse Métropole s’est engagée à encourager la pratique du vélo. La mise en œuvre d’itinéraires verts et cyclables, d’infrastructures, et une réflexion sur l’intermodalité avec les transports en commun sont actuellement à l’ordre du jour. C’est dans ce contexte qu’INDIGO weel a choisi de s’implanter dans la « Ville rose », offrant un service de mobilité complémentaire au réseau de transport en commun local, tout en s’intégrant aux infrastructures et services cyclistes déjà existants.

« Nous sommes convaincus que la force de notre système repose non seulement sur les qualités propres de notre vélo, mais également sur notre système d’exploitation. Nous mettons en œuvre la régulation la plus performante du marché pour entretenir notre parc de vélos et les positionner dans les lieux les plus appropriés pour satisfaire la demande de mobilité individuelle » déclare Paul Valencia, Directeur Général d’INDIGO weel, ajoutant : « Nous sommes particulièrement attentifs à la problématique du stationnement sauvage des vélos rencontrée dans les villes où ce type de système est déployé. Nos équipes locales accompagneront donc les usagers pour les sensibiliser au fait de garer les vélos dans les zones indiquées dans l’application, définies en accord avec la Ville de Toulouse ».

Partagez