Nos essais

Husqvarna Eco City 3, Taillé pour la ville

By  | 

Encore peu connue en France, la marque Husqvarna dispose d’une gamme de vélos urbains très riche. Proposés à des prix relativement compétitifs, ces vélos misent sur la performance et l’agrément. Nous avons décidé de tester l’Eco City 3 pour voir ce qu’il en est réellement.

Prix : 2799 €/Poids : 23,6 kilos/Batterie : 504Wh

L’Eco City 3 proposé par Husqvarna est, comme son nom l’indique, un produit à usage urbain. Il a donc été conçu pour faciliter la vie de son utilisateur. Cela commence par un cadre bas pour un enjambement aisé. Une caractéristique très pratique pour ceux qui effectuent de nombreux arrêts au cours de leur trajet, que ce soit pour déposer un enfant à l’école, passer chez l’épicier ou tout simplement pour qui a un trajet parsemé de feux tricolores ou de stops ! On trouve
également un vrai porte-bagages, capable de supporter jusqu’à 25 kilos et compatible avec le système MiK autorisant le montage rapide d’un siège enfant par exemple. Et comme les trajets du quotidien se doivent d’être confortables, on trouve d’origine sur ce vélo une tige de selle suspendue associée à une large assise Selle Royal, ainsi qu’une fourche à suspension qui, bien qu’un peu vive sur le retour, effectue parfaitement son travail d’amortissement.

L’Eco City 3 mise sur son confort et sa stabilité pour vous séduire

Bilan, cet ensemble apporte un réel confort, quel que soit le type de revêtement. Un très bon point pour l’Eco City 3.
L’autre atout majeur, non négligeable pour un vélo urbain, repose sur la stabilité du vélo. Cette dernière est due, entre autres, au positionnement de la batterie derrière le tube de selle. Si cela alourdit un peu la silhouette de l’ensemble, c’est rassurant lorsqu’on transporte un enfant sur le porte-bagages. Et puis, cela s’avère très pratique lorsqu’il s’agit de retirer la batterie pour la recharger à la maison, la manipulation étant vraiment très pratique. En revanche, on regrette l’absence de poignée pour porter la batterie. Avec des gants, elle a vite fait de vous glisser entre les mains !

Un vélo réactif

Mais il est temps de se mettre en selle, et là encore, bonne surprise ! La position de pilotage est bonne, plutôt droite et les poignées tombent idéalement sous les mains tout en offrant une position des plus naturelles. Le display Shimano, situé en plein centre de la potence, est parfaitement visible du pilote. En revanche, la prolifération des câbles sur l’avant est un peu brouillonne. On n’a plus forcément l’habitude d’en voir autant et d’aussi longs. Au niveau du poste de pilotage, outre le display, on trouve sur la gauche une commande minimaliste mais fort pratique à manipuler pour changer de mode d’assistance, et sur la droite les gâchettes pour le passage des vitesses. Pour un vélo à vocation urbaine, on aurait bien vu un moyeu à vitesses intégrées pour limiter les opérations d’entretien, mais quoi qu’il en soit la transmission fonctionne bien avec un passage de vitesse assez fluide et doux. De son côté, le moteur Shimano E6100 possède une belle réactivité, ce qui est très rassurant pour des démarrages efficaces lorsque le feu passe au vert. Son emplacement et sa petite taille contribuent une fois encore, à accroître la stabilité du vélo. Au dépend du dynamisme ? Heureusement non ! En effet, si l’Eco City 3 n’est pas le vélo le plus fun à piloter, il retrouve un peu de dynamisme avec le montage des roues de 26 pouces. On a même été surpris par sa qualité de roulage sans assistance, le vélo de 23,6 kg s’emmenant étonnamment bien.

Le moteur Shimano Steps E 6100 montre une belle réactivité pour des démarrages efficaces
  • On aime : Équilibre et enjambement bas idéal pour l’urbain • Position de pilotage
  • On regrette : Phare avant un peu faiblard

Caractéristiques

  • Cadre : aluminium
  • Fourche : Suntour NeX e25
  • Transmission : Shimano Deore 9 vitesses
  • Freins : disques hydrauliques Tektro
  • Selle : Selle Royal Aurorae
  • Pneus : impac Shielded Roadpac 26×1.75
  • Moteur : Shimano Steps E 6100
  • Batterie : Shimano E 8010, 504 Wh
  • Autonomie : 120 km
  • Temps de charge : 3 heures
  • www.husqvarna-bicycles.com
Partagez

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *