Business

eBikeLabs, la technologie embarquée.

By  | 

Créée en 2015 par trois jeunes ingénieurs passionnés de vélos, la société grenobloise eBikeLabs a connu une évolution rapide. Après avoir lancé un calculateur d’itinéraire pour le vélo électrique, ils sont allés plus loin en développant une solution connectée complète destinée à la gestion des flottes de VAE partagés. Retour sur une histoire pleine de promesses.

L’histoire remonte à 2011 lorsque Maël Bosson, jeune doctorant en informatique, décide de développer, après une panne de batterie, une application web permettant de prédire la consommation électrique et la température des moteurs des vélos électriques en fonction des trajets. Ce calculateur première génération prend alors en compte le poids du pilote, le modèle de vélo et le dénivelé du trajet. L’objectif est d’aider les utilisateurs de vélo à assistance électrique à gérer au mieux l’autonomie de leur batterie en fonction du type de leur itinéraire. Le calculateur se base alors sur les données entrées par tous les utilisateurs du site. Mais cela demeure trop confidentiel et Maël Bosson souhaite faire évoluer son calculateur pour le rendre plus universel. C’est à cette époque qu’il rencontre Louis Jourdan avec qui il va développer un nouveau calculateur. ils sont rejoints, quelques mois plus tard, par Raphaël Marquet en charge de fédérer une communauté autour de ce calculateur. La société eBikeLabs est alors officiellement créée. Nous sommes en avril 2015 !

Un contrôleur dans la batterie

Si l’application a su trouver son public, principalement des primo accédants désireux de ne pas se tromper dans l’achat de leur VAE, elle n’a cependant aucun contrôle sur la batterie. C’est alors que naît l’idée de créer un contrôleur et avec lui un nouveau business modèle. Cette nouvelle étape dans l’évolution de la société passe par une levée de fond : 200000€ auprès de Business Angels et 300000 € auprès des banques. De quoi développer un contrôleur à intégrer dans la batterie qui doit permettre de gérer au mieux son autonomie. Il peut être intégré dans toutes les batteries en remplacement du contrôleur d’origine. Ensuite, via une application smartphone, le cycliste peut paramétrer son profil en définissant le type d’utilisation, la puissance maximale de l’assistance, sa cadence de pédalage et même programmer un frein moteur lorsqu’il a du dénivelé sur son trajet (ce qui aura un effet positif sur l’usure des freins). Il peut également visualiser la charge de sa batterie et sa vitesse instantanée. Comme sur le tableau de bord d’une voiture, des témoins s’allument pour indiquer d’éventuels problèmes de fonctionnement de la partie électrique. Alerté, l’utilisateur peut alors prendre rendez-vous avec un technicien qui sait alors immédiatement d’où vient la panne, ce qui évite une immobilisation du vélo.

Pour accompagner son développement à l’international, la société va lancer une nouvelle levée de fonds au premier semestre 2019

En 2017, la société lève à nouveau des fonds en ouvrant son capital à hauteur de 550000 € pour s’attaquer cette fois au marché du vélo partagé en développant la toute première solution connectée « Internet of Bikes » qui permet non seulement de communiquer avec le vélo mais aussi d’interagir avec son système de propulsion pour en multiplier les applications et les performances mais aussi assurer la sécurité du cycliste.

Une solution qui séduit de plus en plus de gestionnaires de flottes de VAE

Et l’expertise apportée par la société eBikeLabs a de quoi séduire les gestionnaires de flotte de VAE en libre-service ou en location longue durée ! Grâce à son contrôleur, eBikeLabs va en effet leur permettre de pérenniser leur investissement mais aussi le sécuriser avec la fonction antivol. En effet, grâce au contrôleur eBikeLabs et au module IOB (Internet of Bike), les gestionnaires de flotte de vélos à assistance électrique en libre-service ou en location longue durée peuvent suivre à distance l’état de la flotte, le niveau de batterie ainsi que l’historique du SAV pour chaque vélo ainsi que toutes les données d’utilisation. En connaissant l’état de sa flotte, le gestionnaire peut alors intervenir plus rapidement sur les vélos qui le nécessitent via la maintenance assistée par ordinateur. L’application guide alors le réparateur pas à pas pour résoudre les problèmes. Il n’a plus à effectuer lui-même toute une batterie de tests pour savoir d’où vient la panne. Cette rapidité d’action permet d’assurer une disponibilité optimale des vélos. Et surtout, cela limite le nombre de tournées préventives d’entretien puisque le gestionnaire connaît l’état de la flotte en temps réel via un ordinateur ou une tablette. Il est même possible d’agir sur la durée de vie des batteries. Les frais de maintenance sont ainsi réduits de 30% par rapport à ceux engendrés par une flotte gérée de façon plus conventionnelle.

Avec la solution eBikeLabs, le vélo n’est plus simplement connecté, il devient intelligent et évolutif

Rien d’étonnant, dès lors, que la solution proposée par eBikeLabs séduise de plus en plus de gestionnaires de flottes de VAE. La société a ainsi signé des partenariats avec B2ebike et Clean Energy Planet et elle est actuellement en pourparlers avec Ile-de-France Mobilités. La société travaille même avec certains fabricants de vélos afin d’intégrer directement le contrôleur dans leur batterie. Elle s’engage également à l’international (Belgique, et Allemagne principalement) et prévoit le déploiement de 10 000 contrôleurs en 2019 ainsi que de nombreuses embauches.

Partagez