Nos essais

Cannondale Moterra Neo EQ, l’ADN de l’aventure

By  | 

Les vélos électriques de type SUV ont la cote auprès de cyclistes avides de posséder un vélo à l’aise sur le bitume et dans la terre. Cannondale répond à leur attente en sortant son Moterra Neo EQ, un VTT civilisé. Une bonne idée pour séduire l’urbain avide de campagne ?

Prix : 6 199 €/Poids : 25,20 kg/capacité : 750 Wh

En découvrant le nouveau Moterra Neo EQ, sa silhouette massive impressionne. Surtout ses gros pneus crantés qui le destinent, à n’en pas douter, à bien d’autres terrains que le bitume. Mais une fois la pesée passée, on constate que ce vélo ne joue pas dans la catégorie des Super-Lourds mais plutôt en Poids Moyens. Légèrement plus de 25 kilos avec une batterie de 750 Wh, une suspension intégrale et des roues de 29 pouces chaussées de pneus en 2.3 de section, voilà qui est plutôt raisonnable comme poids.

Un VTT civilisé

Le Moterra Neo EQ n’est pas un VAE traditionnel. Il a été pensé dès sa conception pour une usage polyvalent entre la ville et les chemins de terre. Nous sommes bien là en présence d’un VTTAE civilisé. Chez Cannondale, on assume parfaitement ce processus de conception. Pour s’en convaincre, il suffit de se reporter à la punchline du site visant à présenter ce Moterra : « Né en montagne, élevé en ville » ! Alors oui, ce Cannondale s’adresse clairement à des cyclistes qui veulent se déplacer en ville et s’évader le week-end sur des sentiers sans aucune limite.

Des équipements polyvalents

Un coup d’œil sur les composants finit par nous convaincre de cette polyvalence d’usage : fourche RockShox avec 150 mm de débattement, amortisseur arrière offrant 130 mm de débattement à la roue arrière, freins à disque 4 pistons associés à des grands disques, le très performant moteur Bosch CX avec 85 Nm de couple. S’y ajoutent garde-boues et porte-bagages supportant une charge de 15 kilos (un peu juste à notre goût si on souhaite partir deux ou trois jours en autonomie avec ce vélo), béquille, éclairage puissant pour voir et être vu, un guidon très large, sans oublier la tige de selle télescopique qui s’abaisse grâce à une manette située sur le guidon, idéale pour manœuvrer facilement, que ce soit sur des terrains techniques ou tout simplement en ville lorsqu’il faut poser le pied au sol sans perdre l’équilibre.

Maniabilité et agilité

Basé sur la plateforme des VTTAE Moterra Neo, cet EQ en reprend en grande partie la géométrie tournée vers l’agilité et la stabilité. Certes, la bande de roulement des pneus Continental n’est pas aussi agressive que celle présente sur les versions VTT. Néanmoins on sent qu’elle assurera une accroche suffisante sur les sentiers. Pour s’en assurer, il est temps de monter en selle ! Premier constat, la position de pilotage se révèle sportive mais pas pénalisante pour autant lorsqu’on circule en milieu urbain. On peut ainsi garder un regard haut sans ressentir de tension au niveau de la nuque. Bien sûr, du fait de la polyvalence d’usage du vélo, le guidon est relativement large (780 mm). En ville, c’est clairement pénalisant pour se frayer un chemin dans la circulation (mais il est possible de le recouper au besoin). En revanche, dès que l’on circule sur des petits sentiers, il offre un bon appui et un bras de levier confortable pour la maniabilité. Sur le bitume, les pneus, malgré une bande centrale dotée de pavés plus bas, n’offrent pas un rendement exceptionnel. En revanche sur terrain meuble, ils aspirent confiance grâce à leur accroche.

Une belle réactivité

Quel que soit le terrain sur lequel on évolue, on peut compter sur la puissante motorisation Bosch Performance CX développant un couple maximal de 85 Nm. Pour les relances en ville, à l’occasion d’un dépassement ou d’un démarrage, c’est très efficace. Sur les petits chemins, on peut également compter sur lui pour avaler les côtes raides. De fait, on s’amuse bien au guidon de ce vélo et en plus il offre un confort remarquable. Les suspensions avant et arrière associées aux gros pneus permettent de s’affranchir des nids de poule et autres bosses. C’est impressionnant et on se sent en confiance !

Le bon réglage des suspensions est indispensable pour profiter du confort du Cannondale Moterra Neo EQ

Bien régler les suspensions

Bien sûr, cela impose un réglage précis des suspensions. C’est d’autant plus important lorsqu’on installe une sacoche sur le porte-bagages. Mal réglée, la suspension arrière peut donner une sensation de flou. Aussi, dans un premier temps, si vous n’êtes pas sûr de vous, il ne faut pas hésiter à demander conseil à votre revendeur. Vous pourrez alors profiter pleinement des atouts de ce vélo qui, avec sa batterie de 750 Wh, vous emmènera très loin sans avoir à gérer votre autonomie. Vous pourrez aisément dépasser les 70 km et plus de 1500 m de dénivelé positif en usage hors de sentiers à la montagne (alors imaginez en ville ou à la campagne !).

Connectivité eBike Flow de Bosch

La Cannondale Moterra Neo EQ est un vélo connecté grâce à l’application eBike Flow. Cette dernière permet de personnaliser son expérience de conduite en gérant la puissance délivrée par le moteur en fonction des différents modes. Elle permet également de bénéficier très facilement de toutes les mises à jour proposées par Bosch sans avoir besoin de se rendre chez un revendeur. Lorsque l’application est connectée, elle enregistre également vos données de sorties et vos itinéraires. Enfin grâce au Smartphone Grip, il est possible de remplacer l’écran Kiox en utilisant son smartphone comme écran. Cela permet de suivre facilement l’itinéraire programmé ou proposé par l’application pour se rendre d’un point A à un point B. Vous choisissez votre type d’itinéraire (quotidien, loisir, VTT) et l’application se charge de tout.

L’avis de la rédac’

  • ON AIME : Le cache rigide pour la prise de charge • L’éclairage efficace • L’environnement eBike System • La polyvalence
  • ON REGRETTE : La silhouette massive et l’encombrement

Caractéristiques

  • Cadre : aluminium SmartForm
  • Fourche : RockShox 35 Silver 5, 150 mm
  • Amortisseur : RockShox Deluxe, 130 mm
  • Freins : disques hydrauliques Shimano MT 420, ø203 mm
  • Transmission : Shimano XT, 12 vitesses ; pédalier 34 dents
  • Pneus : Continental eRuban, 29×2.3
  • Selle : Fabric Scoop Shallow Sport
  • Eclairage : Lezyne Foresite E350, Lezyne Hindsite E25
  • Motorisation : Bosch Performance Line CX
  • Batterie : Bosch Powertube, 36 V/20,3 Ah
  • Autonomie : 175 km
  • Temps de charge : 4 à 5 h
  • www.cannondale.com
Partagez

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *