News

Air Fom, la fin des crevaisons

By  | 

Développée par Mark Peterman, la technologie Air Fom vise à éliminer tout risque de crevaison sans nuire aux qualités de rendement et d’absorption du train roulant. Après trois années de recherches et de mise au point, cette technologie arrive en France par le biais de la société Tribe Sport Group. On vous dit tout sur ce nouveau concept qui vous permettra de rouler l’esprit tranquille.

Il existe aujourd’hui des pneus à carcasse renforcée pour les rendre plus résistants aux crevaisons. Si ces produits diminuent considérablement les risques de crevaison, ils ne sont pas infaillibles et surtout, ils sont souvent plus lourds que des pneus classiques. De plus, pour une protection et un rendement optimaux, il convient de surveiller régulièrement la pression. Et c’est bien là que le bât blesse ! C’est fou, le nombre de cyclistes qui circulent sous-gonflés en ville… Outre une perte d’efficacité au roulement, ils augmentent considérablement les risques de crevaison par pincement. Fort de ce constat et de sa longue expérience dans l’univers de la petite reine, Mark Peterman s’est lancé il y a trois ans dans la conception d’un tout nouveau produit, Air Fom, qui a pour finalité d’assurer jusqu’à 5 000 km de trajet sans crevaison ni besoin de passer à la pompe pour ajuster la pression. Pourtant, l’homme n’est pas ingénieur ! Il se définit plutôt lui-même comme un développeur de produits dans le milieu du cyclisme. Néanmoins, sa passion du vélo (il a été cycliste amateur sur route en Californie pendant 8 ans) et son expérience professionnelle dans le monde du vélo (il a travaillé chez Gt pendant 25 ans, gravissant les échelons pour finir manager général, puis 5 ans en Asie, pour Cycling Sports Group) l’ont amené à collaborer avec des ingénieurs pour le développement de produits. Aussi, lorsque l’idée de concevoir un produit de roulage sans air a germé, il s’est tout naturellement rapproché de ce corps de métier.

Mark Peterman, créateur du Air Fom
Air Fom, c’est quoi ?

Ce qui différencie Air Fom de tous les autres systèmes de « gonflage » sans air déjà présents sur le marché, c’est l’utilisation de plusieurs couches – trois exactement – de mousse de densités différentes là où les autres solutions ne reposent que sur une mousse à densité unique. « Ce n’est qu’à ce prix que l’on peut conserver tous les avantages de l’air en matière de légèreté et de dynamisme, tout en offrant une protection totale contre les crevaisons, nous a confirmé mark Peterman. Nous avons eu besoin de trois ans de recherches pour trouver la solution idéale, tant au niveau de la composition que du design, compatible avec le plus grand nombre de pneus possible, Vtt ou ville. En revanche, que les choses soient claires : le système n’est pas encore conçu pour la compétition ! » Cet insert de mousse possède la faculté de s’adapter au volume du pneu, comme le ferait une chambre à air traditionnelle. et tout ça pour 100 grammes à peine de plus qu’une chambre à air traditionnelle. Ils sont compatibles pour les pneus ville en taille 700×35, 38, 40, 42, 45 et 47.

Ce qui différencie Air Fom des autres systèmes de « gonflage » sans air, c’est l’utilisation de plusieurs couches de mousse de densités différentes
Un procédé écologique

« Naturellement, lorsqu’on évolue dans le milieu de la petite reine, on possède un sens aigu du respect de l’environnement. C’est la raison pour laquelle nous n’utilisons, pour la conception d’Air Fom, que des matériaux recyclables », précise mark Peterman. Pour gagner en résistance à la pression et au roulage, toutes les chambres à air traditionnelles subissent une transformation chimique (la réticulation). malheureusement, ce procédé annihile toute possibilité de recyclage. Le caoutchouc est alors déchiqueté ou brûlé. A l’inverse, le matériau utilisé dans la fabrication de l’insert Air Fom n’est pas réticulé. Il peut donc être entièrement recyclé sans perdre ses propriétés initiales. « En utilisant Air Fom, on libère la planète de plusieurs dizaines de milliers de kilos de déchets. Et pour moi, c’est quelque chose de primordial », ajoute mark Peterman.

Air Fom a pour but de faciliter la vie de ceux qui ont fait le choix du vélo pour leurs déplacements du quotidien
A qui se destine Air Fom ?

« L’insert Air Fom ne s’adresse pas aux compétiteurs, qu’ils soient routiers ou vététistes. En développant Air Fom, je souhaitais avant tout faciliter la vie de celles et ceux qui ont décidé de troquer leur voiture contre le vélo afin de contribuer, à leur façon, à la protection de la planète et à la décongestion de nos centres urbains. Ces gens-là ne sont pas forcément des accros de la mécanique. Air Fom les libère des risques de crevaison tout en leur apportant une qualité de roulage au moins aussi bonne, si ce n’est plus, qu’une chambre à air classique. Ce système peut également s’adapter aux flottes de vélos en libre service, limitant ainsi la maintenance. Il peut par ailleurs permettre à tous ceux qui travaillent à vélo d’optimiser leur journée. Les ambassadeurs de la marque, ce sont toutes les personnes qui ont opté pour le deux-roues au quotidien », conclut Mark Peterman. En France, les produits Air Fom sont disponibles au prix de 79 € l’unité, via la société Tribe Sport Group. Un prix élevé qui risque de faire grincer des dents et qui ne facilitera pas la démocratisation d’un produit qui a pourtant tout pour séduire les cyclistes urbains.

Comment installer l’insert Air Fom ?

Si l’insert Air Fom présente de très nombreux avantages, en termes de durée de vie, de performance et de résistance aux crevaisons, il suppose, pour un ajustage optimal, d’être installé par un professionnel. « Les différentes expérimentations que nous avons menées montrent qu’un technicien peut installer les inserts en un peu moins de 30 minutes chrono. C’est certes un peu plus long que pour une chambre à air normale mais vous serez tranquille pendant plusieurs milliers de kilomètres », précise Mark Peterman.

www.tribesportgroup.com

Partagez