News

61% des Français trouvent le vélo dangereux

By  | 

Le vélo, un mode de déplacement dangereux ? C’est en tout cas ce que semble penser 61% des personnes interrogées par l’Ipsos à l’occasion de la journée mondiale du vélo programmée le 3 juin. Des résultats qui montrent tout le travail d’aménagement et d’éducation qu’il reste à accomplir pour que la bicyclette soit réellement perçue comme un outil de mobilité à part entière.

9% des Français utilisent le vélo au quotidien

Alors que la pratique du vélo comme mode de déplacement au quotidien s’est considérablement développée ces dernières années dans les grandes métropoles, le Français font encore preuve d’une grande méfiance envers ce mode de mobilité dès que l’on aborde le sujet de la sécurité. Ainsi, si 61% des Français savent faire du vélo, ils ne sont cependant que 30% à en faire au moins une fois par semaine et 9% à l’utiliser quotidiennement pour se rendre sur leur lieu de travail.

Peur sur la petite reine

Cet écart impressionnant entre le savoir faire et l’usage provient notamment d’une inquiétude de la part des Français à l’idée d’utiliser un vélo. En effet, 61% des sondés, contre 52% au niveau mondial, considèrent que le vélo est trop dangereux. On comprend dès lors pourquoi seulement 43% des Français considèrent que les infrastructures dédiées aux cyclistes dans leur ville sont excellentes.

Les Français, contrairement aux Suédois, Britanniques et Hongrois, le vélo est surtout associé à une tendance urbaine (79% contre respectivement 61%, 60%, et 41%) et beaucoup plus à une pratique sportive qu’à un vrai moyen de transport. »

Yves Bardon, directeur du programme Flair, Ipsos Knowledge Center

Une peur et écologie ne font pas bon ménage

Pourtant, les Français sont bien conscients de enjeux écologiques du vélo. Ils sont 83% à reconnaitre que l’usage du vélo pour les déplacements du quotidien joue un rôle majeur dans la réduction des émissions carbone tout en favorisant la fluidification du le trafic routier (73%). Malheureusement, par manque d’aménagements leur inspirant de la confiance, ils ne sont que 10% à privilégier le vélo pour leurs trajets de moins de 2kms, soit 4 points de moins que la population mondiale.

Une mauvaise image des cyclistes…

L’autre enseignement, et non des moindres de cette étude, concerne l’image que les sondés ont des cyclistes. 62% des personnes interrogées considèrent que les cyclistes représentent un danger pour les automobilistes, malgré leur vulnérabilité, mais aussi un danger pour les piétons (65%). Cette mauvaise image du cycliste trouve principalement sa source dans le nom respect du code de la route, mais aussi les défauts d’éclairage, la vitesse d’arrivée excessive au niveau des passages piétons et l’utilisation des trottoirs.

… mais une bonne image du vélo

Mais restons optimistes ! En prônant le respect des règles et des autres, et en militant pour l’aménagement d’infrastructures vraiment sécurisées et continues, le vélo a un bel avenir devant lui. Le sondage montre en effet, que 78% des Français ont une image positive du vélo contre 72% pour la voiture (eh oui !), 52% pour les motos et 32% pour la trottinette.

Partagez

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *